Archives du mot-clé publicité

Guide annuaire

Au tout début du XXème siècle, J. Michon exploitait à Arcachon au 215, boulevard de la Plage, une agence dénommée Arcachon-Office, dont la publicité précisait : « Salon de correspondance – Lavatory – Cabine téléphonique à la disposition des étrangers avec salon d’attente confortable – Renseignements de séjour et de voyage – Locations de villas. » Laquelle était plus ou moins en cheville avec sa concurrente, l’Agence Expert, sise au 250 du même boulevard.
A la fin 1902, J. Michon s’associait avec Maurice Guiraud qui tenait l’Imprimerie Centrale au 12 de l’avenue Régnauld et dont la publicité disait qu’elle faisait des « Travaux de Luxe & de Commerce et des Cartes-Postales illustrées », mais aussi qu’elle éditait en cartes postales toutes vues ou portraits photographiques. Le but de cette association était de publier un Guide-Annuaire d’Arcachon ayant vocation à devenir une institution et dont la première édition portait le millésime 1903. Il permettait tout de suite à Maurice Guiraud de s’autoproclamer : « Imprimeur du Guide-Annuaire ».

La couverture du Guide-Annuaire

Parallèlement à la publication de ce guide, nos deux compères se lançaient dans l’édition de cartes postales illustrées dont la mode ne faisait que croître. Ils utilisaient pour cela des illustrations qu’ils avaient rassemblées pour leur guide ce qui allait donner à leurs cartes un style tout à fait particulier qui toutefois ne fera pas école. Leur publicité prétendait qu’ils traitaient « par quantités », mais leurs cartes n’eurent probablement pas grand succès au regard de leur rareté actuelle. Il est en effet très difficile aux collectionneurs d’aujourd’hui de rassembler un échantillonnage représentatif de cet éditeur.


Encart

Ces cartes sont bien sûr à dos non-divisé. Toute la série porte, à l’exception de la première carte, verticalement sur le côté gauche la mention : « EXTRAIT DU GUIDE ANNUAIRE » et horizontalement en bas et à gauche : « ARCACHON. IMP. M. GUIRAUD. »

Cartoliste du Guide annuaire mise à jour du 27 juillet 2010 Lire la suite

Chocolat Louit

Cartoliste établie par Jean-Michel Dias

Ces cartes ont été éditées par LV & Cie (LV pour Léopold Verger) pour le compte de la société Chocolat Louit, dont le nom est porté sur le verso de la carte.

Ce sont des cartes colorisées, selon un procédé dit « aquaphoto » qui avait le gros inconvénient de fragiliser le support. Un marchand décrivait ainsi ces cartes : un regard trop appuyé sur une « aquaphoto » suffit à la gondoler…

La mairie (aquaphoto)

Chocolat Louit

Lire la suite

Editeur V. P.

V. P. pour V. Porcher, éditeur de cartes postales, 67 rue des Archives à Paris 3ème et 18 avenue Grand Chêne à Saint-Maur des Fossés. Il est certain que le célèbre photographe Eugène Atget, né à Libourne (12/02/1857 – Libourne, 04/08/1927 – Paris) a beaucoup travaillé pour cet éditeur. Mais peut-on être sûr que la série d’Arcachon soit de lui ? Si les clichés sont souvent d’une grande qualité, leur support, c’est-à-dire les cartes postales de cet éditeur, sont par contre dans leur réalisation souvent d’une médiocrité affligeante.

« Contrairement à ce que pense la majorité des collectionneurs, Atget n’a pas photographié que Paris ; de nombreux clichés de la banlieue de Paris, de Province (Oise, Eure et Loir, Normandie) et des bords de mer datant de 1900 à 1914, ont été découverts.[…]

Si l’on est aujourd’hui certain que les clichés de la série « Les p’tits métiers de Paris » de l’éditeur V. Porcher, 67 rue des Archives à Paris et de marque V.P. sont d’Atget, on ne sait rien des autres séries des éditions V.P. Je pense que certains, qui sont tout à fait dans son style, et notamment ceux de Montmartre où il me semble reconnaître sa grande silhouette (Paris Montmartre n° 156 et 157-rue de l’Abreuvoir-rue St Vincent), sont de lui. Pour en être sûr, il faudrait pouvoir consulter les quelques 10 000 clichés de la collection Bérénice Abbot ; et encore, rien n’est sûr, les clichés des éditions V.P. ont peut-être été détruits lors de la cession d’activité de cette maison.

Alors, les cartes postales des éditions V. Porcher sont-elles d’Atget ? Peut-être le saura-t-on un jour… »

André Fildier in Argus Fildier 1992, p. 21.

Il semble bien que l’ensemble de la première série de cartes éditées par V. Porcher (celles dont la numérotation va de 570 à 578) aurait fait l’objet d’un tirage antérieur, toujours sous la forme de cartes nuages, chez l’éditeur FA & Cie. Un éditeur dont nous ne savons rien sinon qu’il avait un catalogue qui couvrait une partie de la France et même de l’Algérie et qu’il lui arrivait de mélanger les localisations.

Le chateau Deganne

Une carte de F.A. & Cie faussement localisée au Havre

Erreur de localisation

La carte correspondante chez V. Porcher:

La Plage

Cartoliste de V.P. mise à jour du 23 octobre 2011

Lire la suite