PL

Voici un nouvel éditeur mystérieux sur lequel nous ne sommes toujours pas parvenus à mettre un nom. C’est un précurseur à la production sympathique mais très limitée et qui semble pour l’essentiel avoir voyagé durant l’année 1905. Ses clichés sont tous originaux, cela ne veut pas dire qu’ils soient plus élégants que ceux de ses concurrents, mais tout simplement qu’ils n’ont jamais été repris dans aucune réédition, ni par cet éditeur, ni par un autre.

Pour une fois, en collectionnant les cartes de cet éditeur, l’amateur sera sûr de ne rassembler que des pièces du tirage initial.

Plusieurs plans au bord de l’eau ont manifestement été pris le même jour dans un laps de temps limité. Ce qui peut laisser croire, compte tenu de sa modicité, que l’ensemble de la production s’appuierait sur des prises de vues toutes effectuées le même jour. Comme si notre éditeur mystérieux avait voulu respecter la règle des trois unités chère à notre théâtre classique : unité d’action, unité de temps, unité de lieu.

Cette particularité n’est sans doute pas étrangère au charme qui se dégage de ces cartes injustement dédaignées de nombreux collectionneurs.

Elles sont reconnaissables à leur légende qui débute par ARCACHON. toujours imprimé dans la même typogra-phie. Elles possèdent une marge soit inférieure soit verticale à droite.

Villa Alexandre Dumas (Ville d'Hiver)
Villa Alexandre Dumas (Ville d'Hiver)

Certaines d’entre elles, celles à marge à droite, ont la particularité de présenter une légende verticale qui est plus difficile à lire. Sans doute la conséquence d’une contrainte technique plus qu’un choix délibéré. Cela permet un aspect similaire que le cliché soit à format horizontal ou vertical. Il nous faut toutefois remarquer ne connaître pour l’instant de cet éditeur seulement trois cartes à format vertical : ARCACHON. Statue de Brémontier (ville d’hiver), ARCACHON. Villa Algérienne (La Chapelle) et ARCACHON. Villa Algérienne (Intérieur de la Chapelle).
Elles semblent encore plus rares que celles à format horizontal, surtout la troisième qui est la seule représentation de l’intérieur de ce bien étonnant oratoire.

Les dos de ces cartes, bien sûr non-divisés, ont une présentation elle aussi particulière. La plupart, mais pas tous, portent dans le coin inférieur gauche les énigmatiques initiales : PL. dans la même typographie que le ARCACHON de la légende imprimée au recto.

Verso d'une carte de P. L.
Verso d'une carte de P. L.

Cet éditeur est-il Arcachonnais ? Parviendra-t-on à l’identifier ?

Cartoliste de PL mise à jour le 17 novembre 2011

  • ARCACHON. Attendant la pleine mer. (légende verticale)
  • ARCACHON. Blanchissage des tuiles (Élevage des huîtres).
  • ARCACHON. Eglise Notre-Dame. (légende verticale)
  • ARCACHON. La plage à marée basse. (vue à l’est du Grand-Hôtel)
  • ARCACHON. La plage à marée basse. (vue à l’ouest du Grand-Hôtel)
  • ARCACHON. Le Casino. (légende verticale)
  • ARCACHON. Le Château Deganne (vue de devant).
  • ARCACHON. Le Château Deganne (vue de la plage).
  • ARCACHON. Le départ pour la Pêche
  • ARCACHON. Le Sommeil du pêcheur. (légende verticale)
  • ARCACHON. Place Brémontier (Ville d’hiver).
  • ARCACHON. Statue de Brémontier (ville d’hiver). (verticale)
  • ARCACHON. Villa Alexandre Dumas (Ville d’hiver). (légende verticale)
  • ARCACHON. Villa Algérienne (La Chapelle). (verticale)
  • ARCACHON. Villa Algérienne.
  • ARCACHON. Villa Algérienne (Intérieur de la Chapelle). (verticale)
  • ARCACHON. Vue d’ensemble (prise du belvédère).

8 réflexions sur « PL »

  1. Il ne faut pas oublier d’ajouter la carte….

    •ARCACHON. Villa Algérienne (Intérieur de la Chapelle). (verticale)

  2. •ARCACHON. Villa Algérienne (Intérieur de la Chapelle). (verticale)

    Ce qui entraîne une nouvelle modification dans le texte de présentation :

    Avant :

    Il faut toutefois remarquer que nous ne connaissons pour l’instant que deux seules cartes de cet éditeur à format vertical : ARCACHON. Statue de Brémontier (ville d’hiver) et ARCACHON. Villa Algérienne (La Chapelle).

    Après :

    Il nous faut toutefois remarquer connaître pour l’instant de cet éditeur seulement trois cartes à format vertical : ARCACHON. Statue de Brémontier (ville d’hiver), ARCACHON. Villa Algérienne (La Chapelle) et ARCACHON. Villa Algérienne (Intérieur de la Chapelle).
    Elles semblent encore plus rares que celles à format horizontal, surtout la troisième qui est la seule représentation de l’intérieur de ce bien étonnant oratoire.

  3. ARCACHON. Villa Algérienne (La Chapelle). (verticale)

    Ce qui entraîne une petite modification dans le texte de présentation :
    Avant :
    Il faut toutefois remarquer que nous ne connaissons pour l’instant qu’une seule carte de cet éditeur à format vertical : ARCACHON. Statue de Brémon-tier (ville d’hiver).
    Après :
    Il faut toutefois remarquer que nous ne connaissons pour l’instant que deux seules cartes de cet éditeur à format vertical : ARCACHON. Statue de Brémontier (ville d’hiver) et ARCACHON. Villa Algérienne (La Chapelle).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*