Articles publiés en mai 2009

Faure

20
mai
16 commentaires
Classé dans Faure.

Victor Faure a exercé au 10 rue du Casino, de 1893 à 1910 sous l’enseigne « Photographie du Casino ». Photographe remarquable et éditeur méticuleux il a produit quelque 200 cartes, en majorité dans la période avant 1904, c’est à dire qu’elles ont le dos non divisé. On ne lui connait pas de cartes publiées après 1908, date de l’autorisation dans tous les pays de l’Union Postale Universelle d’écrire au recto des cartes.

Faure aimait manifestement les bateaux pour en avoir fait des photos si belles; Arcachon était alors le port d’attache de voiliers somptueux qui se disputaient chaque jour dans de féroces régates; les photos qu’en a faites Faure sont parmi les plus belles que je connaisse.

Il sait aussi prendre en photo les magnifiques villas de la ville d’hiver ou du front de mer, les parqueurs, les enfants au Guignol du Parc Mauresque, les livreurs de gâteaux… Le charme des cartes postales « au nuage » de cette époque là est encore accentué chez lui par le parti pris du « virage » de la photo: au lieu d’imprimer ses cartes en noir et blanc, il leur donne souvent une très belle couleur bleu-gris .

Cet éditeur qui compte parmi les meilleurs de ceux qui ont travaillé sur Arcachon et sa région a cependant quelques défauts, heureusement mineurs : il n’a aucune imagination pour les légendes et se contentent souvent d’un lapidaire « En régates » pour plusieurs cartes différentes de bateaux effectivement en course, sans les numéroter…; d’ailleurs, il numérote ou pas ses cartes; sa signature varie; il y en a au moins trois types:

Les signatures de Faure

Voici trois très belles cartes de Faure (cliquez pour les agrandir):

Vent arrière

Les régates

Villa Durandal

Cartoliste de Victor Faure mise à jour le 23 aout 2011


Lire la suite de cet article »

Mlle J.L.

16
mai
32 commentaires
Classé dans Mlle J.L..

Mlle J. L. fait partie de ces artistes au talent si évident qu’une carte signée de son nom se repère immédiatement.

La composition et le cadrage de ses photos sont le plus souvent des chefs d’œuvre de sérénité et d’harmonie. Ses photos sont parfois naïves ce qui les rend encore plus touchantes. Elle sait choisir avec soin ses sujets, les mettre en valeur, les animer, plaçant un badaud contemplatif devant une villa de la ville d’hiver par exemple.

La quasi totalité de sa production date d’avant 1904 et présente donc un dos non divisé. Ses « nuages », comme on désigne la photo sur le recto de la carte en ces temps où il fallait aussi laisser un peu de place pour le scripteur, sont classiques, mais ils peuvent être aussi ronds, ou « grands », occupant la quasi totalité de l’espace. Elle publiera aussi quelques cartes pleine page, en général moins belles.

Elle parait avoir été active entre 1900 et 1910. « Elle » ? C’est Jeanne Lebour. Un pseudo pour Jean Reboul, Lebour étant l’exact anagramme de Reboul ? Dans le guide annuaire de 1903, J. Reboul, marchand de chaussures est domicilié au 262 boulevard de la Plage . Mlle J. Lebour est domiciliée au 233 boulevard de la Plage sous la rubrique fournitures photographiques. S’agit-il d’une seule et même personne ? Marchand de fournitures photographiques, et par extension de cartes postales, au 233 sous le nom de Mlle J. Lebour et marchand de chaussures au 262 sous celui de Mr J. Reboul ?

En matière de signatures, Mlle J.L. fit preuve de la plus grande fantaisie et utilisera plusieurs modèles; elle est en général imprimée verticalement sur le coté gauche de la carte. En voici quelques exemples :

Signature Mlle J.L.

Voici une très jolie carte des bords du Bassin à la Chapelle:

La Croix au bord du bassin

Cartoliste de Mlle J.L. mise à jour le 13 novembre 2013


Lire la suite de cet article »

Bosq

11
mai
39 commentaires
Classé dans Bosq.

L. Bosq ou L. Boscq de Bordeaux, est un éditeur particulièrement discret et par contrecoup très peu connu. Il commence à produire des cartes sur Arcachon aux alentours des années 1902-03, quand leur dos sont non-divisés. Celles-ci ne portent aucune mention d’aucune sorte qui permettrait de reconnaître leur éditeur. Leur style, leur élégance, leur charme pourrait-on même dire, leur donnent un air de famille autorisant le collectionneur averti à les reconnaître. Mais ce sont là des données par essence subjectives. Alors il reste leur légende, qui a toujours la même présentation, la même typographie, et qui vient confirmer leur appartenance à la production de cet éditeur.
A partir de 1904, L. Bosq, comme beaucoup de ses confrères, privilégiera la quantité et ses cartes perdront alors beaucoup de leurs qualités et de leur intérêt.

Il est l’auteur d’une des cartes les plus rares d’Arcachon, montrant des chemineaux réparant, assis par terre aux portes de la ville, des parapluies, de la vaisselle, des paniers, et légendée avec quelque mépris « Les raccomodeurs réunis »

Les raccomodeurs réunis
Les raccomodeurs réunis

Voici deux exemples de la production initiale de Bosq, des cartes soignées, reprises plus tard dans une qualité amoindrie

Départ pour la promenade - 1ère version - non signée
Départ pour la promenade – 1ère version – non signée
Départ pour la promenade - 2è version - Signée
Départ pour la promenade – 2è version – Signée
Le Casino - 1ère version - Non signée
Le Casino – 1ère version – Non signée
Le Casino - 2è version - Signée
Le Casino – 2è version – Signée

Cliquez pour agrandir les cartes

Cartoliste de Bosq, mise à jour le 27 mars 2011


Lire la suite de cet article »